Back
Image Alt

Quel salaire pour emprunter 200 000 euros sur 25 ans ?

Pour emprunter de l’argent, la banque exige un certain nombre de conditions à respecter par l’emprunteur afin de pallier les défaillances de paiement. En effet, si vous envisagez de faire un emprunt de 200 000 euros remboursables sur 25 ans, il vous faut avoir un certain revenu au préalable. Découvrez dans cet article, le salaire qu’il vous faut pour réaliser un tel prêt.

Revenus exigés par la banque pour un emprunt de 200 000 euros

Avant d’octroyer un prêt, la banque étudie chaque dossier afin de s’assurer de la solvabilité de chaque demandeur. Le premier élément que la banque vérifie est le revenu du foyer de l’emprunteur. Plus celui-ci est conséquent, moins il y a de risques. Ce revenu peut être de diverses natures.

Lire également : Pourquoi choisir le secteur de l'immobilier pour investir ?

Ensuite, votre capacité d’emprunt sera calculée par la banque selon votre profil professionnel (CDI, CDD). Cela permet de déterminer votre capacité de remboursement et votre taux d’endettement. Ce taux ne doit pas excéder 33 %. Par ailleurs, selon votre plafond de revenus, certaines banques peuvent légèrement aller au-dessus de cette valeur. Le taux d’endettement va donc dépendre de votre profil.

Si vous êtes en CDD, indépendant, intérimaire ou intermittent, une moyenne de vos revenus des 3 dernières années sera prise en compte. Par ailleurs, la banque exige un apport personnel de 10 % du montant à emprunter, ce qui correspond à 20 000 euros pour un emprunt de 200 000 euros.

A découvrir également : Les meilleures villes où investir en immobilier pour des rendements attractifs

En général, si on applique ces conditions pour un emprunt de 200 000 euros, votre salaire mensuel minimum doit osciller autour de 2 300 euros.

Autres critères pour emprunter 200 000 euros sur 25 ans

Au-delà des revenus gagnés, vous devez mettre toute la chance de votre côté pour obtenir un tel prêt. Car le tout ne suffit pas d’avoir un revenu élevé, mais aussi d’optimiser votre taux d’endettement. Vous devez montrer à votre prêteur que vous disposez d’une capacité d’épargne élevée même si vous avez un faible revenu. La banque préfère un emprunteur avec une forte capacité à épargner plutôt qu’un autre à fort revenu, mais avec une capacité d’épargne faible.

De même, vous devez avoir un compte bancaire actif et être irréprochable dans la gestion de vos comptes. Pour finir, la banque porte un intérêt particulier à votre saut de charge et votre reste à vivre. Dans le premier cas, il correspond à la différence de vos charges liées au loyer et la mensualité des 200 000 euros. Si votre saut de charge est faible, vos chances d’obtenir cet emprunt sont élevées.

Le reste à vivre quant à lui, renseigne sur votre niveau de vie. Il est calculé en déduisant vos charges courantes de vos revenus. Votre reste à vivre doit être suffisamment élevé pour supporter votre capacité d’emprunt.

Calculer sa capacité d’emprunt en fonction de son salaire

Calculer sa capacité d’emprunt en fonction de son salaire est une étape cruciale dans la recherche d’un prêt de 200 000 euros sur 25 ans. Pour déterminer si vous pouvez accéder à un tel montant, vous devez prendre en compte différents critères financiers.

Vous devez prendre en compte votre taux d’endettement. Ce dernier correspond au pourcentage des revenus mensuels consacrés au remboursement des dettes, y compris le futur prêt immobilier. Généralement, les banques considèrent qu’un taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% du revenu net mensuel.

Il faut se pencher sur la durée du prêt. Plus celle-ci est longue, plus les mensualités seront réduites mais le coût total augmentera par l’accroissement des intérêts à payer. Si vous souhaitez emprunter 200 000 euros sur une période de 25 ans, vous devez prendre conscience que vos revenus doivent être suffisamment élevés pour supporter ces mensualités pendant toute cette période.

Les banques exigent souvent un apport personnel avant l’accord du prêt immobilier. Cet apport correspond généralement à environ 10% du montant total emprunté. Dans notre cas, cela représenterait donc environ 20 000 euros que vous devriez avoir économisé ou pouvoir obtenir sous forme de donation ou héritage.

Sachez que certaines banques peuvent aussi exiger une assurance emprunteur qui garantit le remboursement intégral du crédit en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur. Les coûts de cette assurance peuvent varier en fonction de votre âge, de votre état de santé ainsi que du montant emprunté.

Pour pouvoir emprunter 200 000 euros sur 25 ans, vous devez suivre cette démarche. N’hésitez pas à consulter plusieurs établissements bancaires afin d’obtenir différentes propositions et choisir celle qui correspondra le mieux à vos besoins et capacités financières.

Les alternatives pour emprunter 200 000 euros sans avoir un salaire élevé

Obtenir un prêt immobilier de 200 000 euros sur une durée de 25 ans peut sembler difficile pour ceux qui n’ont pas un salaire élevé. Il existe des alternatives à considérer pour réaliser ce projet sans disposer d’un revenu important.

Vous pouvez envisager de demander un prêt avec co-emprunteur. En ajoutant une personne disposant d’un meilleur salaire que le vôtre en tant que co-emprunteur, cela augmente vos chances d’obtenir un prêt plus conséquent. La présence d’une autre personne solvable permet à la banque de limiter les risques et elle sera ainsi davantage encline à accorder votre demande.

Une autre solution est celle du rachat de crédit. Si vous avez déjà des dettes ou des crédits en cours, regrouper tous ces montants dans un seul et unique prêt peut faciliter l’accès au financement supplémentaire qu’il vous faut. Le rachat de crédit permet aussi de bénéficier potentiellement d’un taux plus avantageux et donc de réduire vos charges mensuelles.

Si vous disposez déjà d’une épargne significative mais votre revenu ne suffit pas pour emprunter la totalité du montant souhaité, envisagez l’apport personnel. En apportant une partie du capital nécessaire à votre projet immobilier depuis vos économies personnelles ou toute autre source financière disponible (héritage, donation), cela démontre aux banques votre capacité à épargner et à gérer vos finances.

Certains dispositifs peuvent faciliter l’obtention d’un prêt immobilier. Par exemple, le Prêt à Taux Zéro (PTZ), réservé aux primo-accédants et sous conditions de ressources, permet de bénéficier d’un montant sans intérêts qui peut compléter votre financement. Certaines régions proposent aussi des aides spécifiques pour soutenir les ménages modestes dans leur projet immobilier.

Même si vous ne disposez pas d’un salaire élevé, il est possible d’emprunter 200 000 euros sur une durée de 25 ans en utilisant différentes alternatives telles que le co-emprunt, le rachat de crédit ou encore l’apport personnel. N’hésitez pas à consulter un conseiller financier afin qu’il puisse étudier votre situation et vous guider vers la meilleure solution adaptée à vos besoins et capacités financières.