Back
Image Alt

Qui a inventé l’effet de levier ?

Vous aviez certainement déjà entendu parler de la théorie de l’effet de levier ou vous l’aviez même expérimenté. Il s’agit au fait d’une technique utilisée par de nombreuses sociétés sans toutefois connaître son inventeur.

C’est une méthode qui permet aux entreprises de calculer leurs profits ainsi que leurs pertes. Découvrez ici l’innovateur de cette théorie et en quoi elle consiste.

A lire également : Comment monter un dossier pour un crédit immobilier ?

Que retenir du concepteur de l’effet de levier

La théorie de l’effet de levier a été inventée par l’américain Miller Merton Howard.

Qui est Miller Merton Howard ?

Miller Merton Howard est né le 16 mai en 1923 à Boston. Il vécut jusqu’en 2000 où il mourut à 77 ans dans son domicile à Chicago suite à un lymphome.

A découvrir également : Les meilleures astuces pour générer des revenus grâce à l'immobilier sans investir dans l'achat de biens

À l’image de ces autres confrères, le créateur de l’effet de levier n’a pas été populaire dans sa discipline. Ceci, malgré qu’il soit reconnu comme l’un des fondateurs de la finance moderne.

Son idéologie qualifiée de libérale a gouverné la pensée économique contemporaine et il fut très écouté par des professionnels de l’investissement ainsi que des places financières.

Quelle est la carrière de Miller Merton Howard ?

Le créateur de l’effet de levier n’a fait que suivre les pas de son père. Ainsi, il a obtenu à l’âge de 20 ans son premier diplôme à l’université Harvard. Ensuite, de poste en poste, il fut expert économique au Trésor américain, puis à la banque centrale américaine et à la Federal Reserve Bank. Ceci durant la période de la Seconde Guerre mondiale.

Il fut distingué le 16 octobre 1990 par l’Académie suédoise des sciences pour sa contribution unique à la théorie moderne du financement des entreprises. En 1952, il a soutenu sa thèse de doctorat en économie à l’université Johns Hopkins à Baltimore et a commencé sa véritable carrière de professeur. Il termina à la prestigieuse université de Chicago en 1993.

Miller s’est fait connaître dans le domaine financier à la fin des années 1950 suite à la publication de ses deux théorèmes. Ces derniers nommés « Modigliani-Miller » font partie des plus célèbres dans le monde de la finance.

En quoi consiste la théorie de l’effet de levier ?

L’effet de levier permet d’évaluer le coût du capital d’une entreprise en indiquant dans quelle mesure cette dernière dépend de ses créanciers et de ses propriétaires. La structure financière d’une entreprise se calcule en combinant son capital-actions et sa dette sur son bilan.

Par exemple, si le niveau d’endettement d’une entreprise dépasse la moyenne de son industrie, l’effet de levier de cette dernière est donc élevé. Par ailleurs, il faut noter que l’effet levier n’est pas forcément mauvais.

Les applications pratiques de l’effet de levier dans différents domaines

Les applications pratiques de l’effet de levier s’étendent à différents domaines, offrant ainsi une palette d’utilisations diversifiées. Dans le domaine des investissements financiers, l’effet de levier est couramment utilisé pour amplifier les gains potentiels.

Par exemple, les traders sur le marché des changes peuvent utiliser l’effet de levier pour prendre des positions plus importantes que leur capital disponible. Cela leur permet d’accroître leurs profits en cas de mouvements favorables sur les devises.

De même, dans le secteur immobilier, certains investisseurs recourent à l’effet de levier en contractant un emprunt afin d’acquérir un bien immobilier. En tirant parti du potentiel de croissance et des revenus générés par ce bien, ils espèrent réaliser une plus-value significative lorsqu’ils le revendront.

Dans le monde des entreprises aussi, l’effet de levier joue un rôle crucial dans la gestion financière. Les sociétés peuvent utiliser cet outil pour mobiliser davantage de capitaux sans nécessairement diluer la participation des actionnaires existants. En émettant notamment des titres hybrides ou en optant pour un financement par endettement, elles peuvent bénéficier d’une capacité accrue à investir et à se développer.

De plus, il est primordial de souligner que l’effet de levier peut être renforcé par des incitatifs fiscaux ou des encouragements aux partenariats public-privé afin d’amplifier les effets positifs sur l’économie nationale.

Cependant, il faut bien souligner que l’effet de levier comporte aussi des risques significatifs. En effet, une utilisation excessive de la dette peut rendre une entreprise vulnérable en cas de retournement économique ou d’une hausse soudaine des taux d’intérêt. Il est donc primordial de faire preuve d’une gestion rigoureuse et prudente pour éviter les pièges potentiels.

Les critiques et limites de l’effet de levier

Malgré ses nombreux avantages, l’effet de levier n’est pas sans susciter des critiques et présenter certaines limitations. Pensez aux principaux reproches formulés à l’encontre de l’effet de levier : il peut augmenter considérablement le niveau de risque. En effet, en utilisant une quantité importante d’emprunts pour financer un investissement ou développer une activité commerciale, on s’expose davantage aux fluctuations du marché et aux éventuelles difficultés financières.

Une autre critique souvent soulevée concerne la volatilité accrue que peut engendrer l’effet de levier. Les variations importantes sur les marchés financiers peuvent rapidement se traduire par des perturbations majeures pour les investisseurs qui ont recours à cet outil. Les mouvements brusques des cours peuvent amplifier les gains potentiels mais aussi entraîner des pertes substantielles.

Notez bien que tous les acteurs ne sont pas en mesure d’utiliser efficacement l’effet de levier. Une mauvaise compréhension ou une utilisation incorrecte peut conduire à des résultats désastreux. La connaissance approfondie du fonctionnement financier ainsi qu’une analyse rigoureuse sont indispensables pour éviter tout excès ou mauvais calculs qui pourraient aboutir à une situation précaire.

Certains détracteurs soulignent aussi que l’effet de levier peut contribuer à la concentration des richesses. Les investisseurs plus fortunés ont une capacité d’emprunt plus importante, leur permettant ainsi de bénéficier davantage des avantages liés à cette théorie. Cela peut entraîner une inégalité économique croissante et engendrer un sentiment d’injustice dans les sociétés.

Bien que l’effet de levier soit un concept puissant qui offre des opportunités intéressantes pour optimiser les rendements et stimuler la croissance économique, pensez à ne pas négliger ses limitations et les risques qui y sont associés. Une utilisation prudente et éclairée est indispensable pour en tirer pleinement parti sans compromettre la stabilité financière ni favoriser des disparités excessives entre différents acteurs économiques.